BLONDIN (A.)


BLONDIN (A.)
BLONDIN (A.)

BLONDIN ANTOINE (1922-1991)

Né à Paris en 1922, Antoine Blondin vécut un S.T.O. sinistre, une Libération dont il ne perçut que l’envers, un après-guerre qui n’était pas de sa couleur préférée. Il cultive l’amitié des jeunes écrivains d’alors (Roger Nimier, Michel Déon, Jacques Laurent), qu’on allait nommer «les hussards». Les romans de Blondin se recommandent par des titres merveilleux, qui évoquent discrètement Paul Morand et Marcel Aymé:L’Europe buissonnière (1949), Les Enfants du bon Dieu (1952), L’humeur vagabonde (1955). Après avoir tout promis, le roman de Blondin se défait et se délite, non sans des grâces fitzgéraldiennes. Un singe en hiver (1959) échappe à cette fatalité: l’affrontement entre Albert Quentin, celui qui a cessé de boire, et Gabriel Fouquet, celui qui ne cesse de boire et de faire boire, constitue la fable la plus concise de la tentation alcoolique. Dans les années 1970, Blondin se détourne du roman: Monsieur Jadis, ou 1’École du soir (1970) innove dans le sens de ce que certains théoriciens appelleront plus tard l’autofiction. On ne se défend pas généralement de l’idée que ce surdoué de l’écrit n’a pas donné sa mesure, et que, tel Fitzgerald, il nous contraint à rêver aux œuvres qu’il n’a pas écrites. Cependant, on découvre que Blondin a atteint la perfection et la jubilation dans l’écriture journalistique du sport. Blondin a du premier coup surpassé Hemingway et Morand, mais aussi de valeureux spécialistes, quand il s’est agi d’évoquer le Tour de France, le tournoi des Cinq Nations, les jeux Olympiques. Grâce à lui, à partir de 1954, le quotidien sportif L’Équipe devint un temps la fête permanente du mot d’esprit et de l’invention langagière. L’Ironie du sport (1988) rassemble le tiers de ses chroniques sportives. Blondin, le barde ému du sport, fut bien le poète épique d’une période désertée par l’épopée.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • blondin — BLONDÍN, Ă, blondini, e, adj., s.m. şi f. Blond. – Din fr. blondin. Trimis de paula, 20.08.2002. Sursa: DEX 98  blondín adj. m., s. m., pl. blondíni; f …   Dicționar Român

  • blondin — blondin, ine (blon din, di n ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui a les cheveux blonds. C est un blondin. Une petite blondine. 2°   Fig. et familièrement, un jeune homme qui fait le beau, qui courtise le beau sexe. •   Dès que vous sentirez… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • blondin — BLONDIN, INE. sub. Celui, celle qui a les cheveux blonds. C est un blondin. C est une blondine. [b]f♛/b] On appelle figurément et familièrement, Blondins, Les jeunes gens qui font les beaux …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Blondin — Diminutif de Blond (= celui qui a les cheveux blonds). Le nom de famille Blond se rencontre surtout dans l Ouest et en Artois. Les Blondin sont nombreux dans la Somme et l Isère. Autres dérivés : Blondael (59), Blondain (71, 42, 23), Blondard… …   Noms de famille

  • blondin — Blondin, [blond]ine. s. Qui a les cheveux blonds. C est un blondin, c est une petite blondine. On appelle, Blondins, Les jeunes galans qui font les beaux, parce qu ils portent d ordinaire des perruques blondes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Blondin — (spr. Blongdäng) u. Blondine (spr. Blongdihn), s.u. Blond …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Blondin — (spr. blongdäng), Charles, Seiltänzer, hieß eigentlich Gravelin, geb. 28. Febr. 1824 in St. Omer (Pas de Calais), gest. 19. Febr. 1897 in London, kam früh zu einer Seiltänzergesellschaft und zeichnete sich durch Kühnheit und Geschicklichkeit aus …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Blondin — (frz., spr. blongdäng), männliches, Blondīne, weibliches Wesen mit blondem Haar …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Blondin [2] — Blondin (spr. blongdäng), Charles, Seiltänzer, geb. 28. Febr. 1824 zu St. Omer (Frankreich), gest. 19. Febr. 1897 in London, überschritt auf dem Seil 1855 66 wiederholt den Niagara, sogar auf Stelzen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Blondin —   [blɔ̃ dɛ̃], Antoine, französischer Schriftsteller, * Paris 11. 4. 1922, ✝ ebenda 7. 6. 1991; seine vom Existenzialismus inspirierten Romane behandeln das tragische oder absurde Schicksal gesellschaftlicher Randexistenzen; schrieb auch Dramen,… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.